Accueil Non classé Rafla Ben Arous ,une entrepreneure qui offre du temps .

Rafla Ben Arous ,une entrepreneure qui offre du temps .

0
0
385

Il faut confronter le rêve à la réalité pour réussir sur le chemin tortueux et non sans obstacle de l’entreprenariat. Alors quand une entrepreneure, Rafla Ben Arous, fondatrice des Carnets d’Hedi a décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, elle s’est jurée d’adopter une charte qui se résume ainsi : « valoriser, faire adopter une communication vertueuse, s’engager pour les créateurs ». Après des études à la Sorbonne, puis à l’EHESS et enfin en Sciences politiques, Rafla s’est d’abord dirigée vers une carrière à l’Assemblée nationale, puis dans différents postes à responsabilités au sein des collectivités territoriales, qui lui ont permis de se spécialiser en communication publique et politique. Militante associative, elle a toujours rêvé de devenir gendarme réserviste, c’est chose faite, elle officie en tant que formatrice auprès des jeunes recrues.

FB_IMG_1540197111963

Alors comment ce désir d’entreprendre est-il né ?

Les Carnets d’Hedi sont nés d’un rêve mais également d’une volonté de ma part de plus d’indépendance, de créer ma propre valeur. En côtoyant, dans le cadre de mes différents engagements beaucoup d’entrepreneures et d’entrepreneurs, j’ai eu l’idée de leur offrir du temps en gérant ce que j’ai toujours su faire et aimer faire, leur entière communication.

Pouvez-vous nous retracer le parcours de cette aventure ?

Je viens d’une famille qui aime le dessin, l’Art, la culture sous toutes ses formes. J’écris beaucoup. Grande curieuse, j’aime apprendre, plus que tout comprendre le monde dans lequel nous évoluons. M’entourer de personnes singulières et authentiques est vital. Je suis très observatrice et tous ceux que je côtoie, se plaignent de manquer de temps, alors j’ai réfléchi à un concept pour permettre à tous ceux qui le souhaitent de « gagner du temps ». J’ai nommé ma start up, les Carnets d’Hedi, en souvenir de mon grand-père, un grand homme qui a toujours su entourer sa famille de bonté et d’amour.

Avez-vous été soutenue dans votre projet ?

J’ai beaucoup été entourée par mon fiancé, qui a tout de suite cru en moi. Au départ, j’ai eu peur d’en parler à ma mère. J’ai attendu que le projet soit bien avancé pour lui expliquer que sa fille avait besoin de sortir de sa zone de confort et de s’offrir un véritable challenge. Elle a finalement réagi de manière très encourageante et suit avec beaucoup d’intérêt l’évolution de mon aventure, tout comme le reste de ma famille.

Les Carnets d’Hedi ont-ils eu leurs premiers clients ?

OUI et ça continue. On nous contacte souvent via les réseaux sociaux parce que le concept plaît énormément et le bouche à oreille commence à faire son effet. Les Carnets d’Hedi proposent plusieurs services tels que : le community management, la création visuelle, la construction de site web, la stratégie de marque et les relations presse.

A suivre sur lescarnetsdhedi.com et sur la page Facebook Les Carnets d’Hedi.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par ngcoms
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Redwane Telha/Thimothée Adolphe

Aujourd’hui à l’honneur deux hommes, Redwane Telha (journaliste de formation, chroniqueur …