Mona Fajal

A l’honneur Mona Fajal, Chef de cuisine du Restaurant Dar Mona au Soler. Franco-marocaine, Mona se prédestinait à une carrière dans les finances, domaine qui la fascine. Refusant de suivre le même chemin que ses parents traiteurs, qu’elle a toujours vu aux fourneaux, elle suit des études de commerce. Son BTS en poche, elle se lance dans la vie active. A vingt-deux ans, elle quitte Casablanca pour suivre son mari Marc Fajal et s’installe dans les Pyrénées orientales.

 

Après quelques années en France, les senteurs et épices d’Orient commence sérieusement à lui manquer. Elle veut transmettre aux autres une part de son identité et organise en 2002, une soirée marocaine à Perpignan qui se révèle être un succès. Une vocation naît, elle renoue avec l’héritage familiale et devient de fil en aiguille chef de cuisine à domicile pour des hôtels de luxe (Barcelone, Londres…), des galeries d’art et des particuliers très exigeants.

Attachée à Perpignan et ses environs, elle entreprend alors d’ouvrir non pas un restaurant mais un salon privé, où les épicuriens peuvent profiter du cadre somptueux d’un Riad. Elle cherche à offrir à sa clientèle un accueil particulier ,ils découvrent alors  les délices du Maroc qu’elle adapte avec finesse .Dar Mona devient un endroit connu et reconnu où se bousculent les stars et les personnalités. Elle devient alors une véritable ambassadrice de la cuisine marocaine qu’on invite sur les plateaux de télévision.

Enfin auteure, elle allie merveilleusement l’art culinaire et l’art du récit dans son ouvrage, Shérazade était toquée, un voyage culinaire romancé au cœur du Maroc profond qui a reçu le prix World Cookbook Fair, organisée le 29 mai 2016 à Yantai en Chine.

Souhaitons à Mona d’émouvoir encore longtemps les papilles des épicuriens.

Naïma GuerzizFB_IMG_1492806662981



Menouar Benfodda

A l’honneur Menouar Benfodda, pyrénéens d’origine, il s’occupe en tant qu’éducateur spécialisé de jeunes placés en foyer dans le cadre de la protection judiciaire de la jeunesse. Ce passionné de sport, commence d’abord par se révéler en boxe.   Pourtant à l’âge de vingt-cinq ans, il s’essaie à la course, juste pour le plaisir. Il est repéré par un entraîneur qui lui propose d’intégrer un club. Menouar était alors loin de s’imaginer que c’était le début pour lui d’une longue aventure de coureur. Il se distingue à l’occasion d’abord de compétitions locales, puis national et enfin international, en cross, piste et marathons. Ce perpignanais s’entraîne sans relâche. Il est persuadé qu’« on peut découvrir en soi un potentiel que l’on ne pensait pas avoir. Le sport aide dans la vie, apprend la patience. Je conseille à ceux qui veulent se lancer de démarrer par le footing, de se faire plaisir. Il ne faut pas avoir d’objectif trop ambitieux, mieux vaut terminer un marathon que de viser un résultat ». Quelques années après s’être fait remarqué par un club amateur, Menouar devient un athlète accompli, il signe avec le club de Martigues, un des meilleurs de France. Cet athlète ne manque donc pas de détermination et cela paie, au vue de son palmarès. Pourtant, il garde les pieds sur terre et ne se prend pas au sérieux, en acceptant des défis assez surprenants, courir en vigatane (espadrille catalane), qu’il finira par transformer en chaussure de running. Ce weekend, lors du marathon de Paris, une nouvelle fois, il a apporté sa touche d’originalité, en acceptant un nouveau défi, courir en costume. Une homologation est attendue pour l’inscrire dans le Guinness des records, affaire à suivre. Souhaitons à Menouar encore beaucoup de belles victoires et de défis à relever.received_129681977372773620170410_221019.

Naima Guerziz

 



Najat Bensaci

 

A l’honneur Najat Bensaci, fondatrice de la société NB&K. Cette jeune femme débute sa carrière professionnelle dans le secteur bancaire qu’elle quitte pour accompagner, restructurer et renforcer les équipes d’un grand groupe du bâtiment. Cette nouvelle expérience professionnelle se passe à merveilles pourtant elle décide de tout quitter pour se lancer dans une nouvelle aventure, la création d’entreprise. Elle part du constat qu’une entreprise sur quatre dépose le bilan suite à un retard de paiement. Elle va alors proposer aux entreprises d’y remédier en leur offrant une série d’outils leur permettant de se concentrer uniquement sur leur activité et non sur les tracas liés aux défauts de paiement de leurs partenaires économiques. Les grands comptes, au national et à l’international, dans tous les secteurs d’activités sont séduits (bâtiment, industrie, transport, ingénierie, textile, transport, logistique…).Elle avoue avoir pris des risques mais elle reste persuadée que pour réussir il faut beaucoup d’audace et ne pas avoir peur de sortir de sa zone de confort.

 

 

Cette entrepreneuse se définit comme un « pur produit alsacien ».Elle est née et a grandi dans le Haut Rhin où elle a suivi toute sa scolarité. Elle a donc naturellement choisi de s’engager en politique sur ses terres, elle est élue de la ville de Lingolsheim. Elle siège également à la commission de développement économique et rayonnement métropolitain de l’Euro métropole de Strasbourg.

 

Najat est consciente que pour changer le monde ,il faut être dans l’action qu’elle soit petite ou grande .Elle aime utiliser la métaphore du colibri .Au sein de l’EPA (Entreprendre pour apprendre) ,une association qui promeut l’entreprenariat ,elle apporte son expérience à des collégiens .Elle accompagne également le réseau EMA (Euro Marocains des Affaires) dans le cadre de son développement.

 

Attirée par les problématique liées aux femmes pour plus de mixité, elle a cofondé l’antenne alsacienne de l’association «est’elles executive » (sur les problématiques salariales) et elle a cofondé le réseau Women Entrepreneurs (sur les sujets de l’entrepreneuriat, la prise de mandats sociaux et politiques).

 

Enfin vice-présidente de l’ONG CEREPPOL en charge de l’approfondissement des Objectifs du Développement Durable, elle a pu apporter sa réflexion, à l’ONU au CSW61 « WOMEN’S ECONOMIC EMPOWERMENT IN THE CHANGING WORLD OF WORK », une commission où se réunissent pendant quinze jours, des gouvernants, des ONG, des sociétés pour mettre en place une résolution en faveur des femmes dans l’économie et de leur pouvoir économique.

 

Souhaitons à cette jeune femme « entrepreneur », de continuer à mener avec force et élégance tous ses projets.FB_IMG_1491154868473



Le Monde Ferroviaire |
Laclassedepikou |
Isthmialemag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Test MarvinInfo
| Armentières Actualités
| Vertus des pierres